Chasse à courre

L’amour est une chasse à courre

Et je suis mauvais cavalier

Je perds pied de me étriers

La peine est la peine que j’encours

 

Pour cette triste chevauchée

Toutes les forêts sont peuplées

De saules sanglotant en tambours

Quand les aimées s’en sont allées

 

Les rêves sont des lunes en décours

La nuit est tombée sur le jour

Je suis un chasseur désarmé

Je suis un amant désâmé

 

Le cor a sonné le retour

L’amour est une chasse à courre.

Gilles St-Onge

Publié par

le poete insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, diplômé en sciences humaines du collège Lionel-Groulx, il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.