Mon Dieu

Je vous entends parler

Personne ne s’entend

Chacun sa vérité

Chacun son testament

Je vous entends prier

Résignés chuchotant

Je vous entends hurler

Que le vôtre est plus grand

 

Je vous entends me dire

Que vous avez raison

Vous parlez de martyrs

De saints et de démons

D’enfants à circoncire

De premières communions

De tuer de convertir

Et tout ça en son nom

 

Et j’entends vos curés

Vos imams vos rabbins

Vos « preachers » exaltés

Vos apôtres vos témoins

Tenter de m’enrôler

Jouer les politiciens

Promettre l’éternité

Chanter les lendemains

 

Je suis un infidèle

J’abjure et je blasphème

Qu’importe le modèle

Rome ou Jérusalem

L’archange Gabriel

Ou vos épichérèmes

Ma raison me harcèle

M’impose ses théorèmes

 

Je serai hérétique

Jusqu’à la fin des temps

Rangez vos encycliques

 fatwas et commandements

Votre métaphysique

Se trompe lourdement

 

Ce n’est pas en ces termes

Que mon cœur s’interroge

Toutes ces balivernes

Ne sont qu’effets de toges

Affaires de gouvernes

Ou crainte de l’horloge

 

Dieu est dans mon poème

Je sais bien où il loge

Il vit dans les « Je t’aime »

Pris au fond de nos gorges

 

Publié par

le poete insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, diplômé en sciences humaines du collège Lionel-Groulx, il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

Une réflexion sur “Mon Dieu”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.