Courage

Si quelquefois je sais être cueilleur d’étoiles

Ou allumeur de lune gardien de réverbères

C’est que j’ai vu ces jours que les douleurs dévoilent

Et pu ouïr longuement les sanglots des misères

Quand la nuit se prolonge à perdre le sommeil

Que la noirceur finale courtise avec ardeur

Quand la grande faucheuse multiplie ses conseils

Il nous faut rayonner de la moindre lueur

On accueille la main d’Orion la nébuleuse

Comme Colomb qui entend la vigie crier terre

Comme une cigale trouvant une fourmi prêteuse

Donnant sans jugement un brin de ses affaires

On dessine au plafond des éclats de lumière

Avec la minutie d’un peintre de chapelle

Qui cherche à donner vie à de trop tristes pierres

Grises comme l’ennui abrasives et cruelles

Peu à peu les couleurs reprennent des couleurs

Et le souffle de l’âme se fait moins essoufflé

La nuit rentre chez elle un matin de bonne heure

C’est l’aube de demain hier s’en est allé

On ne guérit jamais d’escapades nocturnes

Et la moindre blessure même d’un autre fait mal

Le monde est Jupiter et nous sommes Saturne

Chacun doit fonder Rome sa propre capitale

Si je goûte tes larmes dans la rumeur du vent

Tu sentiras ma main comme l’aile de Pégase

Et même si je ne sais soulager tes tourments

Je te dirai peut-être le bon mot la bonne phrase

Gare à ceux qui vont croire que je suis altruiste

L’amour est une armure un ultime rempart

Je veux te voir heureux et c’est très égoïste

Les larmes d’un ami sont l’ombre de ma mort

Gilles St-Onge

Publié par

le poete insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, diplômé en sciences humaines du collège Lionel-Groulx, il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

4 réflexions au sujet de “Courage”

  1. Adolescente, j’adorais la poésie. J’avais plusieurs recueils de poèmes, que j’aimais lire à haute voix. Et puis peu à peu cela ne m’a plus intéressée. Mais tu as su me redonner goût à la poésie. Merci Gilles. J’espère que d’autres vont apprécier ton nouveau blog autant que moi.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.