À personne

Je suis la multitude

Des hommes de ce monde

Celui qui va tout droit

Celui qui vagabonde

 

Je suis de la semaine

Et je suis des vacances

Celui qui marche au pas

Et celui de l’errance

 

Être de certitudes

D’hésitations profondes

Rien et tout à la fois

Je suis une seconde

 

La minuscule graine

Et les vastes semences

Je suis « l’Ode à la joie »

Et la désespérance

 

Je suis de tous les temps

Pareil à l’éphémère

Racoleur de trépas

Charmeur d’infinitude

 

Armature du prélude

Point d’orgue sur la ronde

L’exceptionnel tréma

Et l’aigu qui abonde

 

De l’épiphénomène

Comme de la tendance

Amateur de débats

Et amant du silence

 

L’observateur entend

Que je suis un mystère

Le poète écrira

 « Je suis la solitude »

 

 

 

 

Eastman

13 août 2018

Gilles St-Onge

Personne à qui écrire

Publié par

le poete insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, diplômé en sciences humaines du collège Lionel-Groulx, il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.