Je cherche

Je cherche en toi la part de moi

Qui me ressemble et qui me manque

Je cherche le grain de ma voix

Cette rare plage dans la calanque

 

La pierre angulaire de nos vies

L’estuaire de nos deux eaux

Pour repaître l’inassouvi

De l’océan jusqu’au ruisseau

 

Nécessaire enchevêtrement

Des destins des âmes esseulées

Clé de voûte des sentiments

Prometteuse d’éternité

 

Le grand vertige de l’amour

N’existe qu’aux abords du vide

Les abîmes s’exaucent tour à tour

Des abysses naissent les sylphides

 

Au musée des merveilles du monde

Dont tu es la pièce maîtresse

Tu es l’unique la Joconde

Le vin de toutes mes ivresses

 

Ta beauté est dans mon amour

Comme le parfum est dans la fleur

Comme la lumière est dans le jour

Comme le poème est dans l’auteur

 

À la croisée des temps perdus

Au rendez-vous des jours qui restent

Un jour je t’aurai reconnue

Mes sens t’accueilleront en liesse

Publié par

le poete insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, diplômé en sciences humaines du collège Lionel-Groulx, il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

Une réflexion sur “Je cherche”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.