Revenir des enfers

Tourmenté par Mania

Pourchassé par Hadès

Le jour est un malaise

Au fond d’une longue nuit

Une vie qui s’enfuit

À l’ombre de ses pas

 

Embourbé dans la glaise

Stagnante au creux du puits

L’âme comme l’esprit

Au plus dur des combats

Est assaillie des voix

Qui jamais ne se taisent

 

Mais des entrailles surgit

Aux berges du trépas

Un tout dernier soldat

Pareil à l’épiclèse

Qui fait naître des braises

Une lueur amie

 

Et le damné résiste

De ses forces restantes

À la mort imminente

Ou bien à la folie

Puisant au fond de lui

Une prière agoniste

 

Il défie la tangente

Du mal qui le détruit

Cette lente agonie

Qu’un sombre violoniste

Joue sur des cordes tristes

Au violon d’épouvante

 

Il atteint le parvis

De la grotte de Dante

Et la plage intrigante

Où meurt le fatalisme

Où se produit le schisme

À l’intérieur de lui

 

­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­

En remontant les marches

Du monde des vivants

Le rare survivant

Du malheur programmé

Commence à respirer

Redresse sa démarche

 

L’espoir est vivifiant

Pour les désespérés

C’est une vérité

Qui frise le sarcasme

Mais pour qui en arrache

Ça n’a rien d’évident

 

La route des damnés

Est une longue marche

Pour qu’enfin se détache

La lumière du néant

Mais qui va de l’avant

Trouve la liberté

Publié par

le poete insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, diplômé en sciences humaines du collège Lionel-Groulx, il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

2 réflexions au sujet de “Revenir des enfers”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.