À toi…

Certes elles sont jolies avec leurs yeux d’opale

Leurs sourires angéliques et leurs rires en rafales

Elles ont les talons hauts des courbes déloyales

Des ongles à rougir et tout un arsenal

*

Elles portent la jeunesse d’un air triomphal

Comme une robe neuve pour les grands soirs de bal

Se fardent des lumières des jours de carnaval

Insouciantes du temps qui pourtant les ravale

*

Elles ont le rose aux joues et le cœur au présent

Elles ont des cerisiers les couleurs du printemps

Que la branche abandonne au premier coup de vent

*

Ne pleurez pas la fleur que vous étiez avant

Elle n’était qu’un prélude au miracle du temps

Qui a su faire de vous ce fruit que j’aime tant

Publié par

le poete insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, diplômé en sciences humaines du collège Lionel-Groulx, il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

3 réflexions au sujet de “À toi…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.