Comme en vacances

J’irai flâner le long des quais

Errer longuement sur les plages

Regarder valser les marées

Et voir se noyer le rivage

*

J’irai pieds nus comme en vacances

Touriste éperdument perdu

Suivre des vagues la cadence

De cet incessant impromptu

*

J’irai voir quitter les bateaux

Chargés des rêves des pêcheurs

Comme jadis quand j’étais beau

Je partais à la pêche aux cœurs

*

J’irai rôder sur les falaises

Méditer devant l’estuaire

Vieillir troublé par le malaise

D’un fleuve qui meurt dans la mer

*

J’irai jusqu’au bout de la route

Comme on va au bout de sa vie

Faire le compte des déroutes

Maudire le temps qui s’enfuit

*

J’irai jusqu’au dernier village

Humer l’air salin de l’ailleurs

Et voir l’horizon sans ambages

Comme à l’heure de sa dernière heure

*

Et j’irai jusqu’au bout du monde

Et s’il le faut encore plus loin

Pour oublier une seconde

Toute l’ironie du destin

*

J’irai implorer la démence

Pour te chasser de mon esprit

Trop de toi dans trop de silence

Trop de brouillard dans cette nuit

*

J’irai où le voyage mène

Un vieux rafiot quitte la terre

Un vieux rafiot sans capitaine

Pour crier « une âme à la mer ! »

© Gilles St-Onge

Publié par

le poète insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, Il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.