Les mots

Le monde dort dans les dictionnaires

Entrepôts aux allures bibliques

Rigoureusement alphabétiques

Enfermés entre deux couverts

 

Ils se côtoient sans se connaitre

Comme nous étrangers désunis

Rangés ordonnés démunis

En anarchistes littéraires

 

Ces milliers de mots qui se terrent

Insensés encyclopédiques

Dans leurs habits typographiques

Des milliers de mots pour se taire

 

Un large troupeau sans bergère

Éparpillé sans poésie

Comme frappés d’amnésie

Qui ne sert plus qu’à l’ordinaire

 

Ils se font slogans populaires

Majors d’homme de l’économique

Encombrants et télégraphiques

Métamorphose publicitaire

 

L’abréviation est dans l’ère

Quand l’effort devient l’ennemi

« Tous les jours un peu plus petits »

Nous promet le nouveau bréviaire

 

Toute la musique s’enterre

Sous cette langue technologique

Vide de toute polémique

Qui ordonne bien plus qu’elle ne sert

……

 

Le monde sort de ses dictionnaires

Quand quelque part une plume fleurit

S’ouvrant de toute sa folie

Au soleil de l’imaginaire

 

 

Quand un poème même éphémère

Émerge des rêves de minuit

Le verbe est un oiseau de nuit

Le jour lui est bien trop austère

 

La beauté est un réverbère

Qui pose ses éclats symphoniques

Sur un bouquet allégorique

D’inespérés primes vers

 

Au-delà du vocabulaire

Tous les mots naissent de la vie

Comme l’arc-en-ciel de la pluie

Ou la noirceur de la lumière

 

Tous les poètes sont des pervers

Des voyeurs de mots érotiques

Sous le quotidien pathétique

Sous les jupes des univers

 

Gilles St-Onge

Publié par

le poete insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, diplômé en sciences humaines du collège Lionel-Groulx, il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

5 réflexions au sujet de “Les mots”

  1. Bravo Gilles très beau partage des mots poétiques qui s’expriment . Et qui nous invitent à être
    plus ouvert honnêtement sur le monde extérieur et d’aller vers l’autre pour un enrichissent mutuel bravo, et la poésie mène 🙂 excellente journée.

    Aimé par 1 personne

  2. Une jolie réflexion sur les mots avec même quelques jeux de… mots! Et moi j’aime les dictionnaires où ils sont si bien enfermés et rangés que je peux les y retrouver. Ils m’ouvrent souvent des horizons auxquels je n’aurais pas pensé, mais toi tu en donnes de nouvelles visions, poétiques. Bravo!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.