Soirs de pluie

J’aime les soirs de pluie

Avec ses rues qui brillent

Le béton qui reluit

Les néons qui scintillent

Le bal des parapluies

Dont la ville fourmille

Dans une chorégraphie

Aux allures d’armadille

Et les éclaboussures

Des voitures pressées

Filant à toute allure

Près des trottoirs bondés

Appelant les injures

Des passants arrosés

Et les fous rires bien sûr

Des autres amusés

Et l’odeur de l’orage

Et le bleu de l’éclair

Comme j’aime le tapage

D’un virulent tonnerre

Quand le ciel est en rage

Et inonde la terre

Soulignant au passage

Que tout est éphémère

Et j’aime ta frimousse

Et tes cheveux mouillés

Ton corps qui se trémousse

Pour mieux se réchauffer

Le rouge de ta bouche

Que l’eau fait miroiter

Et le soir qui débouche

Sur une nuit d’été

Publié par

le poete insoumis

Gilles St-Onge : Né à Montréal en 1964. Poète autodidacte, prolétaire-syndicaliste, militant indépendantiste, diplômé en sciences humaines du collège Lionel-Groulx, il tient le blogue « Le poète insoumis » sur lequel il propose une poésie à la fois engagée, intimiste et critique.

4 réflexions au sujet de “Soirs de pluie”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.